Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 12:17











Marc Jamin (Français du Monde-ADFE)

Conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) pour la circonscription du Cône sud

 

 

Buenos Aires le 17 octobre 2009

 

Chers compatriotes,

 

   A l'occasion des élections des délégués pour l'Assemblée des Français de l'étranger du 7 juin dernier, la liste "Français du Monde-ADFE" a obtenu 29,98% du total des suffrages exprimés sur toute la circonscription du Cône sud.

   Grâce à ce résultat, nous avons pu reconquérir le siège de conseiller perdu en 2003. Et, en tant que tête de liste de notre association, j'aurai l'honneur d'occuper cette place durant les six années à venir.

J'ai conscience de la difficulté de la tâche qui m'attend mais c'est avec enthousiasme que je suis prêt à relever ce défi.

   Si je vous écris aujourd'hui, c'est pour vous dire que mon mandat ne trouvera son sens qu'à travers vous. Car en effet, lorsque je siègerai à l'AFE, c'est bien tous les Français du Cône sud que je représenterai. Grâce à cette nouvelle fonction, j'aurai ainsi la possibilité de m'approcher vers vous, afin de mieux vous connaître, de mieux comprendre vos difficultés et mieux défendre vos intérêts. C'est mon désir le plus profond.

   N'hésitez pas à me contacter, soit personnellement, par courrier électronique, ou par téléphone au Consulat général de France à Buenos Aires.

   Les membres de notre association, à travers nos sections de Buenos Aires, Montevideo ou Santiago et, je l'espère bientôt, Asunción, sont là pour me seconder. N'hésitez pas à les contacter ou à vous rendre sur le blog de circonscription de Français du Monde-ADFE.

 

   Dans l'espoir d'un prochain contact, je vous transmets mes plus cordiales salutations.

Marc Jamin

 

Contact:

 

Marc Jamin, courriel: marc.jamin@hotmail.com

 

Au Consulat général de France à Buenos Aires: permanence tous les mardis de neuf à treize heures.

 

Blog de l'association Français du monde-ADFE pour le cône sud: http://fdmadfe.conesud.over-blog.com

Courriel: fdmadfe.conesud@hotmail.com

Ce blog est régulièrement mis à jour; il contient des informations, des liens et des adresses, locales ou vers la France, qui peuvent vous être utiles.

 

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Cône sud
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 21:54



 

AZEMA bistro exotique vous offre dans un décor un peu désuet et intemporel une sélection de plats de cuisine classique et bourgeoise mais aussi une vision de la cuisine de l ancien empire colonial, l’ile de la Réunion, le Viet Nam, le Maroc parfois dans votre plat.
Cari de langoustines à la mode Bourbon, Cabillaud en curry jaune façon Cambodge, lapin au vin blanc et moutarde de Dijon, selle d agneau au genièvre, samossas, nem impériaux, mousse de foie de volaille, coulant au chocolat amer, sorbets maison.

Bar avec cocktails exotiques. Punch des iles.


AZEMA est ouvert du lundi au samedi à partir de 20 heures 30.

Nous vous attendons de 20 heures 30 à une heure du matin vendredi au samedi , de 20.30 a minuit du lundi au samedi.
 

Du lundi au jeudi
Menu semaine à $ 75 avec entrée, plat et dessert, eau minérale et une demi-bouteille de vin Newen, San Patricio del Chañar, Neuquen.

       
                                                                                 
                
Angel Carranza 1875 Palermo Buenos Aires
Tel: 4774 4191 ou 4899 0535
                                                       





 

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Bonnes adresses à Buenos Aires
commenter cet article
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 21:28

Le décret tant attendu concernant la simplification de la procédure de délivrance et de renouvellement du passeport à l'étranger est paru au JO du samedi 7 août.

Tout savoir sur le passeport biométrique 

     Tout savoir sur les passeports et les visas (depuis l’étranger inclus)

Passeport et visa

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N360.xhtml

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Tout savoir sur...
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 21:21

 

 

 

   Les récentes élections concernant l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE) ont conclu la fin d’un cycle pour la section de Buenos Aires de Français du monde-ADFE.

 

   Pour comprendre le chemin parcouru, il faut revenir à quelques années en arrière.

   En 2003, à la suite du précédent scrutin « AFE », le bilan de l’ADFE à Buenos Aires était calamiteux. Avec un total de votes inférieur à 17% dans la circonscription du Cône sud nous perdions le siège de Conseiller à l’AFE, et, un malheur n’arrive jamais seul, la section de l’ADFE de Buenos Aires disparaissait.

 

   Lorsqu’à cette époque, quelques obstinés décidèrent de faire revivre l’ADFE à Buenos Aires en reprenant tout à zéro, trois objectifs très clairs et très précis se profilaient devant eux:

1)      recréer une section digne de ce nom;

2)      marquer notre présence à Buenos Aires au sein de la communauté française en revendiquant notre position politique à gauche ;

3)      travailler tout de suite dans le but de récupérer en 2009 le siège de Conseiller perdu.

 

   Les défis étaient énormes.

 

   Nous ne referons pas ici l’historique du chemin parcouru mais insisterons seulement sur quelques faits incontestables.

   Actuellement, et avec une croissance continue depuis 2003, la section Français du Monde-ADFE de Buenos Aires compte vingt-six membres, de nouveaux statuts ont été écrits, elle possède son logo propre, ses diverses activités sont recensées dans un blog de Français du Monde pour la section du cône sud.

Notre section est présente dans les diverses réunions consulaires et d’ambassade officielles (bourses scolaires, aide sociale, formation et emploi…). Nous avons organisé diverses réunions d’ordre politique ; nous avons participé également à des activités festives ; en juin 2008, nous avons reçu Mme Monique Cerisier ben Guiga, sénateur du Parti socialiste français représentant les Français hors de France au siège du PS argentin et tout récemment, nous avons accueilli M. François Nicoullaud, actuel président de notre association. Enfin, une permanence consulaire fut inaugurée en 2007 par la regrettée Odette Reca.

   Et, en obtenant 29,98% des suffrages lors des élections pour l’AFE le 7 juin dernier, Français du Monde –ADFE récupère le siège perdu en 2003.

 

   Ces succès sont dus à la persévérance de tous. Chacun a pu, à sa manière, contribuer à reconstruire un édifice dont la réussite était, au départ, loin d’être évidente.

   Nous avons eu également la chance de trouver un candidat idéal pour nous  représenter aux élections en la personne de Marc Jamin lequel, grâce à la notoriété de son parcours professionnel en Argentine et une campagne remarquable, a pu récolter les votes nécessaires à son élection.

 

   Nous n’avons guère de temps pour profiter de ce triple succès car déjà, d’autres défis nous attendent.

   Dès maintenant, un nouveau bureau doit être désigné, les statuts devront être légèrement modifiés en accord avec l’évolution de notre association et nous devons dès maintenant commencer à travailler pour conserver ce siège si chèrement acquis afin que la Gauche démocratique puisse continuer à avoir son mot à dire dans notre circonscription.

   Ceci ne passe que par une forte implication de notre part envers nos concitoyens français à Buenos Aires et en Argentine. Ce vote nous donne une représentativité et une légitimité plus fortes ce qui nous permettra d’agir plus et mieux.   

 

   Nous sommes fiers du chemin accompli et impatients de continuer notre route.

 

 

Les membres du bureau sortant de la section Français de Monde-ADFE de Buenos Aires

                                                                                                                                  

 

Juin 2009

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Section locale de Buenos Aires
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 01:40

Chers amis,

   Après une campagne électorale longue et épuisante, les Français du cône sud ont élu un Conseiller de "Français du Monde - ADFE " pour les représenter à l'Assemblée des Français de l'Etranger.

   Cette victoire est le résultat d'un travail collectif de tous les membres de nos sections du Chili, d'Uruguay et d'Argentine pendant ces derniers mois.

   Je remercie non seulement ceux et celles qui ont intégré notre liste mais aussi nos adhérents et sympathisants qui nous ont accompagné, soutenu et nous ont prouvé qu'il était possible de récupérer une place de Conseiller.

   J'espère pouvoir rendre visite, avant l'assemblée, à chacune de nos sections pour vous remercier personnellement et analyser ensemble nos projets.

Très cordialement

Marc JAMIN

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Cône sud
commenter cet article
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 21:00

Le 7 juin ont eu lieu les élections européennes et celles des conseillers à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE). Les enseignements que j’en tire, à titre personnel, sont les suivants :
Le renouvellement de la moitié de l’AFE, quoique concernant la moitié du monde, est une élection locale. Elle s’apparente aux élections du conseil général en France, certes avec des orientations politiques mais aussi le choix des hommes et des femmes les plus capables.
Les taux de participation restent très faibles quoique le vote par correspondance et le vote Internet soient autorisés. Le résultat montre une progression de Français du Monde – ADFE (FdM – ADFE) avec 25 élus pour 20 sortants Elle se développe dans plusieurs pays d’où elle était absente et se renouvelle en profondeur avec 13 conseillères (8 sortantes) et 17 nouveaux élus (8 anciens réélus).
 Au total le nombre de conseillers FdM – ADFE passe de 51 à 56 sur un total de 155 : il reste donc encore de la marge pour devenir majoritaire, ce qui reste notre ambition.
 La capacité d’une assemblée élue à changer de majorité doit être comprise comme une marque de démocratie. En attendant, il est encourageant de voir qu’à chaque scrutin la gauche progresse de plusieurs sièges dans un vote marqué par les positions locales, la notabilité et les réseaux d’affaires. 
 L’élection européenne elle aussi a été marquée par un record d’abstentions. Ceci exprime un désintérêt des affaires européennes, un sentiment d’éloignement des décisions et un doute quant à la capacité du parlement européen d’agir. Comment y remédier ? Sans doute en simplifiant le processus de prise de décisions et en les rendant intelligible. Et puisqu’on a peu parlé d’Europe dans cette campagne, je propose deux réformes :
Au niveau européen : un scrutin non plus national mais mixte. Une partie des députés européens serait élue à la proportionnelle sur des listes européennes permettant une vraie campagne et un vrai débat européen. Une autre partie serait élue au niveau national comme c’est le cas aujourd’hui Au niveau français : il faut revoir le découpage par grandes régions qui éloigne l’électeur et aller vers une circonscription par député qui permettrait un lien réel entre le député européen et ses électeurs.  
 J’y ajouterai une troisième réforme : rendre aux Français à l’étranger leur droit de vote aux européennes.

 Les résultats globaux sont clairs : il y a une majorité de centre-droit au Parlement Européen (PE) et une minorité social-démocrate. Je souhaite que ceci mette fin à l’accord dit technique qui partage la présidence entre le PPE et le PSE dans lequel les socialistes français seront beaucoup moins influents. Il est sain qu’il y ait une majorité et une opposition au PE. M. Barosso sera reconduit à la tête de la CE qui sera à dominante conservatrice. La priorité continuera d’être donnée à la libre concurrence au détriment de la politique sociale. Lorsque le traité de Lisbonne entrera en vigueur, ce sera un libéral conservateur qui sera désigné président de l’Europe pour 2 ans et demi.

Du recul généralisé de la social-démocratie, au moins un élément apparaît clairement, c’est celui de l’échec de la « troisième voie » qu’incarnait Tony Blair et dans une moindre mesure le chancelier Schroeder. Il nous faut trouver un autre modèle.

 Enfin au niveau français c’est en quelque sorte une défaite générale sauf pour les Verts, dont les idées sur le développement durable et l’engagement européen sont reconnus.

 On peut espérer qu’à l’instar des Grünen de Joschka Fischer, les Verts servent d’aiguillon idéologique au PS. Nous devons en tous cas porter une grande partie des propositions relatives au développement durable, à l’énergie et au cadre de vie. Une alliance verte, rose et Gauche constituera le socle d’une future majorité de gauche. De ce point de vue, le score du Modem clarifie les hésitations possibles.
 Même si c’est du bout des lèvres (28% de 40%), les électeurs français ont clairement laissé les mains libres à    Nicolas Sarkozy pour continuer sa politique économique et sociale. Ils ont également signifié au PS qu’ils n’ont pas confiance dans ses propositions pour sortir de la crise. Et une fois de plus celui-ci se retrouve face à lui-même et à l’obligation de repenser tout à la fois son projet politique, son fonctionnement, ses alliances et à se donner un chef.

Il doit en particulier apprendre ou réapprendre à trancher les choix nécessaires et à garder une position claire dans une certaine discipline.
 7 mois ont été perdus depuis le congrès de Reims : il doit donc agir urgemment et rapidement sous peine de disparaître.


Richard YUNG

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Point de vue de Français du Monde
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 13:58

   Les Français établis en Afrique et dans les Amériques qui ont voté à gauche aux présidentielles de 2007 ont l'occasion de s'exprimer à nouveau pour élire 79 conseillers des Français de l'étranger. Ils ont toutes les raisons de rester fidèles à leur geste d'il y a deux ans, et même d'être rejoints par d'autres.

   Des promesses de campagne du Président, de la République, celle qui s'applique hors de France avec le plus de vigueur est la réduction des moyens de l'Etat, qu'il s'agisse de crédits ou de personnels. Que tout ceci s'habille d'un discours de réforme, nous expliquant que le ministère des Affaires étrangères "doit se transformer pour entrer dans le XXIème siècle" ne trompe personne. Il entre dans le nouveau siècle comme une administration affaiblie, estropiée, aux troupes désemparées.

   Et la gratuité des frais de scolarité offerte à un petit nombre de familles françaises dont les enfants sont lycéens n'a rien non plus pour apaiser le plus grand nombre. D'abord parce que l'on sait très bien que cette mesure, annoncée par Nicolas Sarkozy comme devant s'étendre à l'ensemble des classes jusqu’à la maternelle, n'ira pas, compte tenu de son coût, au-delà des trois classes du lycée. Ensuite parce qu'en raison de l'état des finances de l'Etat français, tout s'organise pour transférer le coût de cette mesure sur les autres familles, françaises et étrangères.

   Avec la hausse accélérée des frais de scolarité dans tous nos établissements à travers le monde, avec l'arrivée prochaine d'une taxe additionnelle de 6% ou de 2%, nos établissements deviennent de moins en moins accessibles aux familles étrangères à revenus moyens traditionnellement tournées vers la France. De plus en plus, ce sont les enfants d'une bourgeoisie d'argent qui nous arrivent, dont les parents achètent "l'éducation à la française " comme le meilleur et le plus chic produit sur le marché, avant de leur payer l'université américaine…

   Est-ce bien ce que
nous voulons ?

  
   Pendant ce temps, rien n'est fait pour élargir l'accès de la caisse de sécurité sociale des Français de l'étranger aux plus faibles : avec ses 160 000 bénéficiaires, elle ne couvre toujours que 12 % de nos compatriotes enregistrés dans nos consulats. Or dans le même temps, les aides consulaires diminuent, et avec l'arrivée prochaine des "pôles consulaires régionaux", nos consulats vont encore s'éloigner de leurs administrés.

   Est-ce cela la priorité promise aux Français de l'étranger ? Si faible que soit la voix des Français hors de France, l'occasion s'offre d'infliger au Gouvernement un vote sanction.


Ne passons pas à côté.

Le bureau national français du monde ADFE

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Point de vue de Français du Monde
commenter cet article
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 20:54

    En Amérique du Sud comme ailleurs les questions scolaires et la qualité des services consulaires demeurent au coeur des préoccupations de nos compatriotes. C'est ce que Marc Jamin, tête de notre liste pour le Cône Sud, et moi-même avons pu vérifier en nous rendant ensemble dans les  quatre pays de la circonscription : Argentine, Chili, Uruguay, Paraguay

   Un mot de nos candidats. Marc Jamin est
un ancien du réseau des Alliances françaises d'Argentine, et un ancien du Consulat général de Buenos Aires, où il a servi pendant 31 ans, dont 15 au bureau social. Arrivé à l'âge de sept ans en Argentine, il connaît en profondeur la communauté française dont il a aidé, et continue d'aider à titre bénévole, les plus démunis.
   Daniel Colas, numéro deux de la liste, habite le Chili depuis 19 ans. Représentant de commerce, il est membre du directoire de l'Alliance française, qui a créé et gère le Lycée Saint-Exupéry de Santiago. Il est aussi membre de la commission des bourses et donc fort connu de la communauté des parents d'élèves. Il est enfin vice-président de la section Français du Monde-ADFE de Santiago, aux côtés du Président de la section, notre vieil ami Michel Bourguignat, travailleur social installé au Chili depuis 1970, infatigable défenseur des populations défavorisées et des travailleurs de ce pays, qui a notamment joué un grand rôle au moment du coup d'état du Général Pinochet pour acheminer vers la France un nombre important de persécutés politiques.

   En troisième position vient Régine Chouchanian, mère de famille fort active, qui a partagé sa vie entre la France et l'Uruguay avant de s'y installer définitivement en 1973. Présidente de notre section en Uruguay, elle l'anime avec

talent et générosité.

Nous remercions d'avoir bien voulu s'agréger à notre liste Françoise Schwartz, enseignante, membre très active et dévouée de notre section à Buenos Aires, Maria Cristina Hurtado, universitaire, ancienne réfugiée politique chilienne revenue au pays avec la nationalité française, Roque Faraone, enseignant, résidant à Montevideo, et Louis Larlus, avocat en Argentine.

   Partout Marc Jamin et moi-même avons
 été très chaleureusement accueillis, et notamment chez Françoise Schwartz, chez Régine Chouchanian, chez Michel Bourguignat qui ont successivement organisé à Buenos Aires, Montevideo et Santiago, dans leurs domiciles respectifs, de très sympathiques et vivantes rencontres avec nos militants et sympathisants. Josiane Thierry, présidente de la section de Buenos-Aires, n'a pas été de reste en hébergeant très gentiment le président de l'association!

   Nous  avons relevé de nombreuses inquiétudes dans nos conversations et au cours de nos visites aux ambassades, aux consulats, à nos beaux établissements scolaires aux noms évocateurs, Mermoz, Saint-Exupéry, Supervielle, Pagnol, Martinez. Partout la hausse rapide des coûts de scolarité, partout de sérieux problèmes liés au coût de la santé pour nos compatriotes. Et aussi, pour ce qui concerne l'Uruguay et le Paraguay, la forte diminution annoncée des responsabilités consulaires des deux postes au profit d'un "pôle consulaire régional" qui sera prochainement créé à Buenos Aires. Encore des centaines et des milliers de kilomètres introduits entre les demandeurs et le traitement de leurs dossiers ! Enfin, une tristesse générale devant la diminution brutale de nos crédits d'action culturelle et de coopération, au risque, si cette politique continue encore quelques années, de dilapider le capital de sympathie et de confiance dont la France dispose encore dans la région. Autant de motifs de voter sans hésitation pour nos candidats, les seuls qui se battent pour tenter d'enrayer ces politiques de désengagement et de déclin, les seuls qui proposent des solutions pour remonter la pente.


François Nicoullaud. Président de Français du Monde-ADFE

 

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Cône sud
commenter cet article
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 21:51

Sénat Voici le site du Sénat au service des Français de l’étranger. En se laissant guider par la souris, on peut trouver de nombreuses informations. En voici quelques unes : tout savoir sur nos sénateurs des Français de l’étranger et sur les communautés françaises dans chaque pays, consulter une documentation générale concernant les Français établis hors de France et un guide pratique pour préparer son expatriation, s’informer sur les travaux parlementaires et, bien sûr, accéder aux habituels mais néanmoins indispensables liens utiles.

Une adresse qui vaut le détour. http://www.expatries.senat.fr/

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Adresses utiles
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 21:55

  Samedi 31 mai, à l’invitation des sections de Buenos Aires de FDM-ADFE et du Parti socialiste français, une quarantaine de personnes ont bravé le froid pour se retrouver au siège du Parti socialiste argentin afin d’accueillir, écouter et échanger quelques propos avec Mme Monique Cerisier Ben Guiga, sénatrice des Français à l’étranger de passage en Argentine.

   Ambiance détendue, autour des traditionnelles « empanadas », de sandwichs bien typiques de l’Argentine et d’un bon vin, mais assemblée attentive. Mme Ben Guiga n’a pas manqué de souligner l’importance de ce type de réunion d’autant que la qualité des personnes présentes témoignaient de la richesse et la diversité de notre communauté : délégué à l’AFE, personnel des services culturels ou consulaires, journalistes, enseignants, commerçants, artisans, artistes…

   Répondant aux nombreuses questions, Mme Ben Guiga a fait un tour d’horizon général de la situation des Français à l’Etranger sous la présidence Sarkozy avec toutes les craintes que cela suscite pour les gens de la gauche : politique consulaire et de l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger, sur fond de restriction budgétaire, réflexion concernant les Français d’Argentine, situations plus personnelles, difficultés rencontrées au quotidien par nos compatriotes, Beaucoup de sujets furent évoqués !

   Au sujet des futures élections pour l’Assemblée des Français à l’étranger prévues en 2009, Mme la Sénatrice a insisté sur l’importance de mobiliser le maximum de personnes pour aller voter.

   A la fin de cette réunion chaleureuse, Mme Ben Guiga n’a pas manqué d’insister sur la réussite de cette rencontre ce qui montrait bien qu’il était possible de mobiliser les gens de gauche et que ce nouvel élan donné ne devait aucunement s’arrêter là.

   Signe de succès de cette journée ? Les promesses d’adhésion émises par de nombreuses personnes et qui, nous l’espérons, deviendront réalité d’ici deux mois.

 

Section FDM-ADFE de Buenos Aires

Repost 0
Published by FrançaisduMonde.adfe.conesud - dans Section locale de Buenos Aires
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de FrançaisduMonde section de Buenos Aires (Argentine)
  • Le blog de FrançaisduMonde section de Buenos Aires (Argentine)
  • : Ce blog s'adresse plutôt aux Français vivant à l'étranger dont, plus particulièrement, ceux installés à Buenos Aires en Argentine
  • Contact

Français du monde-ADFE pour le cône sud

Logo 2012

 

 Circonscription du cône sud:

 

Argentine, Chili, Paraguay et Uruguay

Recherche